À corps Ouvert
Image default

Zoom sur le traitement Roaccutane

Roaccutane est un traitement dont la molécule active, l’isotrétinoïne, est un dérivé de la vitamine A, acide utilisé pour le traitement de certaines leucémies. Moins toxique que cette dernière, l’isotrétinoïne est néanmoins fortement tératogène, c’est-à-dire à l’origine de malformations fœtales, et responsable d’effets secondaires. Pour ces raisons, ce traitement n’est prescrit qu’en cas d’acné sévère, avec un risque cicatriciel majeur. Pour la première prescription il est obligatoire que celle-ci soit effectuée par un dermatologue.

L’acné de Marie Lopez

@enjoyphoenix

Il y a quelques mois Marie Lopez plus connue sous le pseudo d’Enjoy Phoenix sur YouTube, publiait une vidéo dans laquelle elle parlait de son acné dont elle souffre depuis ses 19 ans. Cela a pris des années pour qu’elle arrive enfin à mettre un nom sur la pathologie à laquelle elle était confrontée et pour trouver quel traitement s’offrait alors à elle.

Fin 2019, Marie refuse catégoriquement de se soumettre au traitement Roaccutane. Ses raisons étaient claires, elle ne voulait tout simplement pas subir un traitement beaucoup trop lourd et surtout pas clean à son sens. Elle s’est alors dirigée vers un traitement neuropathique 100% naturel avec un régime alimentaire très strict et des soins cutanés naturels. Le but était surtout de traiter la cause de la maladie plus en profondeur plutôt que seulement les résultats cutanés.

Malheureusement malgré son grand espoir et sa volonté, le traitement naturel n’a pas été assez efficace pour éradiquer totalement son acné. Elle est alors entrée dans un état dépressif extrêmement préoccupant où elle ne se supportait plus du tout.

En retournant voir sa naturopathe, celle-ci l’invite à aller voir une psychologue, qui réussit à lui faire mettre des mots sur son acné. En conciliant les discussions avec sa naturopathe, sa psy, sa famille et ses amis, elle constate que l’état très sombre dans lequel elle est à ce moment précis, est finalement pire que les conséquences que le traitement Roacutane pourrait avoir sur elle à long terme. C’est donc en mars 2020 qu’elle va voir sa dermatologue un peu à reculons, en mettant de côté ses valeurs et ses croyances, et se fait prescrire le fameux : Roaccutane.

En sortant de ce rendez-vous, elle ressent en elle un énorme sentiment de culpabilité d’avoir cédé après toutes ces années.

« Je me sentais tellement, tellement, mais tellement coupable d’aller chez une dermatologue pour aller prendre ce traitement après tout ce que j’avais essayé, après tout ce que j’avais dit sur ce traitement, après tout ce que je m’étais promis à moi même. Je m’étais juré et je m’étais promis de ne jamais faire ce traitement … »

Les réticences de Marie

Marie n’acceptait pas l’idée de prendre ce traitement pour la longue liste d’effets secondaire qu’il présentait et qui pouvaient avoir lieu, dans certains cas, dix ans après la prise du traitement. C’était l’une de ses plus grandes peurs avec l’idée aussi d’ingérer un produit chimique. Pour prévenir les effets secondaires, notamment sur ses organes, qu’elle allait subir, elle à mis en place un protocole et a dû également adapter son alimentation pour qu’elle soit davantage « Roacutane-friendly » en contrôlant presque tout et en ajoutant des compléments alimentaires pour protéger un maximum son foie.

La youtubeuse a souffert de nombreux effets secondaires dont une très grande sècheresse de tout le corps, sur les lèvres, les yeux, et même le vagin. Elle a également vu sa peau commencer à peler et même des petits boutons apparaitre.

Au bout de 9 mois, Marie décide d’arrêter son traitement, qui devait durer 1 an, car il était devenu trop compliqué de faire ses consultations chez la psy, que son état psychologique empirait et que le Covid rendait ses prises de sang régulières, à faire, difficile.

Trois mois après avoir arrêté son traitement, l’état de sa peau commence de nouveau à s’aggraver, son acné revient, ses rougeurs et ses irrégularités aussi.

Un mal pour un bien

Après 8 ans de questionnement, c’est finalement la prise de ce traitement, qu’elle ne voulait absolument pas utiliser de base, qui a été finalement l’élément révélateur de sa maladie : la rosacée. Elle a donc adapté sa routine et son alimentation avec des produits spécifiques à l’acné rosacée plutôt qu’à l’acné hormonale qu’elle visait jusqu’à présent.

Ce qu’elle retient surtout, c’est qu’elle n’avait jamais eu une peau comme ça et qu’en voyant son acné disparaitre jour après jour elle avait même du mal à se reconnaitre et trouvait qu’elle perdait son identité.

Malgré tout, elle était satisfaite de l’amélioration de sa peau et a pu apprendre à sortir sans se soucier du regard des autres qui lui pesait. Elle peut maintenant sortir tranquillement, laisser son copain lui toucher le visage sans qu’elle ait peur que ce contact lui apporte des bactéries, et même ne pas regarder constamment sa peau dans le miroir.

Témoignages de trois jeunes gens ayant eu recours eu aussi au traitement Roaccutane

Nous avons rencontré trois jeunes gens qui nous ont parlé de leurs expériences. Gaelle qui a suivi ce traitement pendant 2 ans, Maria qui l’a suivi pendant 6 mois et Yoann pendant 1 an. Tous, ont commencé ce traitement à peu près aux mêmes périodes, quand ils avaient entre 15 et 17 ans, à cause de l’acné sévère dont ils souffraient sur le visage mais aussi sur le dos, comme pour Gaelle « J’avais des boutons sur le visage, principalement le front et de temps en temps les joues, et sur le dos ».

Ces mois de traitement n’ont pas été faciles à vivre pour eux, tous ont ressentis différents effets secondaires sur leurs peaux et sur leurs corps. Le plus connus est l’importante sécheresse corporelle et l’hypersensibilité de la peau, qu’ils ont subi : « Je devais m’hydrater tout le temps avec une crème pour le visage mais aussi pour les lèvres. Un jour, durant une soirée, j’avais oublié mon stick à lèvre et elles ont littéralement craquées tellement elles étaient asséchées. J’ai dû rentrer en urgence chez moi parce que j’avais trop mal » raconte Maria. Concernant les autres effets secondaires, Gaelle et Maria ont également senti un impact sur leur moral. L’une s’est sentie déprimée avec une perte de motivation, et l’autre avait les nerfs  à vif constamment. En ce qui concerne Yoann, il s’est surtout senti plus faible physiquement pendant le traitement.

Avant de prendre ce Roaccutane, tous les trois avaient essayé d’autres moyens de guérir : crèmes pour le visage qui ne fonctionnaient pas, médicaments « trop légers ». La seule solution qui leur restait était de prendre ce traitement assez lourd. Maria se confie « Mon médecin ne voulait pas car trop car il l’estimait dangereux et j’étais trop jeune donc il me donnait des traitements légers. Plus tard, je n’en pouvait plus de ma peau très acnéique et on est enfin passé à Roaccutane ». Pour Gaelle, l’expérience a été assez similaire « J’étais super complexée donc je suis allée voir une dermatologue. On a essayé pleins de médicaments et de crèmes différentes mais ça ne marchait pas du tout donc elle a fini par me proposer de prendre Roaccutane mais c’était vraiment en dernier recours ».

Depuis, pour Gaelle et Yoann, plus aucun bouton n’est apparu ce qui n’est pas tout à fait le cas de Maria. Ses points noirs qui avaient disparus durant le traitement ont réapparus dès lors qu’elle l’a arrêté. Concernant ses boutons sur le visage, elle en a de temps en temps surtout durant ses règles.

D’après eux, ce traitement correspondrait surtout aux personnes qui sont touchés par une acné sévère qui les fait complexer « Pour tous ceux qui complexent sur leurs boutons, c’est un mal pour un bien qui se transforme en un véritable miracle » confie Yoann. En revanche, Gaelle nuance en alertant sur l’impact qu’il a sur le moral « Si une personne veut prendre ce traitement alors qu’elle a déjà des tendances dépressives je ne le conseille pas et il faut aussi être légèrement patient car, sur moi, les résultats n’ont pas été immédiats ».

Retrouvez l’article de Marilou, « Ces petits phares sur notre visage », qui traite également les problèmes de peau.

Cela pourrait vous intéresser

La beauté est enracinée en nous !

Luna

Nous avons de la cellulite, surmontons-là

Luna

Le feu est en vous

Matilde
%d blogueurs aiment cette page :