À corps Ouvert
Image default

Hyperphagie et boulimie même combat ?

L’hyperphagie est reconnue comme une pathologie où la personne qui en souffre consomme des aliments de manière excessive, elle mange alors énormément sur une très courte période. L’hyperphage ne ressent pas particulièrement le sentiment de la faim mais sur un moment donné, une seule pensée va l’obséder, manger. Dans certains cas, la personne souffrante de cette pathologie peut se retrouver à manger des aliments qu’elle n’aime pas spécialement voire même des aliments froids comme un restant de pâte qu’il y a au réfrigérateur par exemple.

Les causes de la faim excessive ne sont pas toujours liées à une affection sous-jacente et peuvent être causées par de nombreux facteurs comme de l’anxiété, du stress, la dépression, une consommation insuffisante de protéines, un sommeil insuffisant, une alimentation pauvre en fibres, une consommation élevée d’alcool ou alors la prise de certains médicaments ou la pratique excessive d’exercice physique.

La boulimie est similaire à l’hyperphagie, la personne mangera également des quantités importantes de nourriture en un minimum de temps. Contrairement à l’hyperphage, qui stockera tout, la personne souffrant de boulimie compensera avec le fait de se faire vomir, prendre des laxatifs ou suivre des régimes très stricts pour éliminer rapidement ce qu’elle a ingéré.

Les victimes de ces deux troubles du comportement alimentaire ressentent pour la plupart une grande culpabilité et une grande honte. Elles se cachent pour que personne ne se rende compte de leur crise d’hyperphagie ou de boulimie. Quoi qu’il en soit ces deux maladies sont des maladies mentales difficile à guérir.

Dans ce reportage, sorti en mai 2021 sur FranceTv, nous suivons l’histoire de Mélina qui a été boulimique durant 15 ans. Elle nous parle de la période difficiles dans laquelle elle consacrait chaque instant de solitude à des crises de boulimie. Ses crises, où elle mangeait jusqu’à n’en plus pouvoir puis vomissait, lui permettait d’évacuer son mal-être. Elle évoque aussi ce qui l’a aidée à s’en sortir : écrire et libérer la parole.

Découvrez son histoire :

MÉLINA : « Je vomissais jusqu’à 10 fois par jours »

Si vous connaissez une personne touché par ces maladies ou que vous en souffrez, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’organisme Psycom Santé Mentale Info !

Cela pourrait vous intéresser

Plan B, Plan Q… Point G ?

Justine

Les S.P.M (syndromes prémenstruels)

Camille

L’endométriose

Camille